• TAMUTOM

LA GLACE POUR LE SECTEUR DE LA PÊCHE AU SÉNÉGAL-1



Pour garantir aux populations une disponibilité permanente de produits de bonne qualité et permettre aux pêcheurs de commercialiser eux-mêmes leurs produits, les Pouvoirs publics ont monté au Sénégal une chaîne de froid et des structures de commercialisation du poisson. Ces complexes éprouvent d’énormes difficultés pour améliorer la qualité des produits commercialisés. Il s’agit de faire le bilan diagnostic de la chaîne de froid du secteur des pêches au Sénégal en mettant en évidence la disponibilité en glace, et de juger de l’opportunité d’installer de nouvelles unités industrielles.


INTRODUCTION


Le poisson représente au Sénégal une source majeure de protéines

d’origine animale. Il provient surtout de la pêche artisanale qui débarque annuellement près de 250.000 t. Ces apports sont destinés en grande partie à l‘approvisionnement du marché intérieur, par le biais de circuits commerciaux spécialisés.


La contrainte principale au niveau du système de distribution du poisson est constituée par la faible qualité des produits offerts aux consommateurs. Les techniques de conditionnement et de manipulation, l’état déplorable des marchés expliquent cette qualité moyenne des produits halieutiques.

Ces déficiences ont été à l’origine de la mise en place d’infrastructures de froid le long du littoral et à l’intérieur du pays. Force est de constater que la plupart de ces complexes frigorifi ues éprouvent d’énormes difficultés pour améliorer la qualité des produits débarqués et commercialisés.


L’approvisionnement régulier en glace des pêcheurs et commerçants semble ne pas être assuré.

Face à ces problèmes, à la préoccupation constante des acteurs de la

filière pêche artisanale et au souhait de certains groupements de se doter de fabriques de glace.


DIAGNOSTIC DE LA CHAÎNE DE FROID


L’ensemble des usines et fabriques de glace opérationnelles et en projet est récapitulé sur la carte 1. A l’exception du centre de mareyage de Kayar, elles font toutes de la glace aliment-aire à partir d’eau douce.



STRUCTURES GÉRÉES PAR LA SERAS


Société d’économie mixte créée en 1962 à l’initiative des autorités

sénégalaises, la SERAS a été totalement privatisée en 1989. Elle s’occupe principalement de la commercialisation de viandes et de cuir, mais participe également depuis le mois de juin 1986 à la vente de poisson frais destiné aux régions intérieures du pays.


L’Etat a rétrocédé à la SERAS les centres de mareyage de Joal, Rufisque et Kayar ainsi que les entrepôts frigorifiques de Bambey, Louga, Matam, Bakel, Tambacounda, Kolda, Kaolack et Fatick. Le contrat repose sur un loyer annuel de 5 millions de FCFA par centre de mareyage et de 4 millions de FCFA par unité frigorifique. La location est de durée indéterminée et peut être dénoncée à tout moment sous réserve d’un préavis de six (6) mois donné par l’une des parties.



Sales Representative / Senegal

Mr. Bakary

24 views

 Tamutom ICE MACHINES, All Rights Reserved.