• TAMUTOM

LA GLACE POUR LE SECTEUR DE LA PÊCHE AU SÉNÉGAL-2



USINES DE GLACE APPARTENANT À DES PRIVÉS


COFRISEN est une société anonyme créée et mise en exploitation en

1982, avec un capital de 400 millions de FCFA. L’usine qui est basée au PAD emploie 35 travailleurs permanents et recrute occasionnellement quelques saisonniers.


La roduction de glace en paillette est l’unique activité de la COFRISEN.

A cet ef et, elle dispose de 8 fabriques pour une capacité totale installée de 250 t/jour. Des erreurs de conception et de montage limitent la production réelle. De juin à septembre l’usine tourne en pleine capacité (100 t/jour-). Le reste de l’année elle produit en moyenne 75 t par jour. C’est pendant cette saison morte que sont généralement observés les arrêts d’entretien.

La glace est vendue aussi bien en gros (22 000 FCFA/tonne) qu’au détail(965 FCFA/bac de 40 kg).


Pendant la saison chaude, l’approvisionnement en glace des bateaux est limité pour privilégier les mareyeurs et pêcheurs présents toute l’année. Deux chariots de transport ermettent d’approvisionner les pirogues et un souffleur est utilise pour les iateaux.


DISPONIBILITÉ EN GLACE ET ÉVALUATION DES BESOINS DES PÊCHEURS


Pour chacun des principaux centres de débarquement du littoral, nous tenterons de confronter les besoins en glace et les quantités disponibles, en vue de formuler des recommandations. Nous avons ainsi procédé à une estimation des besoins des pirogues glacières à partir des données disponibles sur la consommation moyenne par sortie (1,5 t) et le nombre total de marées.


RÉGION DE DAKAR



Dans la région de Dakar, il existe une dizaine de fabriques de glace

fonctionnelles (tabl. 3) totalisant une capacité théorique de 650 t./jour. La production réelle globale n’est que de 435 t/jour. Ce sont en général des usines de traitement de poisson basées au PAD et utilisant la plus grande partie de cette production pour leurs propres besoins (63 %), Les pêcheurs et mareyeurs basés dans les principaux points de débarquement de la zone ou fréquentant les marchés de Dakar ne disposent dès lors que de 37 % de la production disponible en glace.


Rufisque et Yoff sont les seuls points de débarquement Idisposant d’usines à glace pour l’approvisionnement des différents acteurs du système. Pour l’année 1991, la production du centre de mareyage de Rufisque ittait de 1 355 t pour un chiffre d’affaires de 27,3 millions de FCFA (tabl. 4). Le ratio d’exploitation moyen était de 37 % (fig. 1). Globalement la glace est insuffisante dans cette ville. Très souvent le centre fait appel aux autres complexes frigorifiques de la SERAS pour satisfaire la demande.


Un projet de construction d’un complexe frigorifique à Rufisque est monté et sera soumis aux bailleurs de fonds pour son financement. En plus d’une fabrique de glace (12 t/jour), il comprend des infrastructures pour la transformation, le stockage sous froid et la réparation navale.


A Bel Air la société Allied Continental Shipping projette d’installer une troisième fabrique (75 t/jour). Le marché potentiel de glace du village de Yoff et de ses environs (estimé à 30 t/jour) a incité le ropriétaire de Export 2000 à monter une troisième fabrique de glace dont a mise en exploitation est prévue (6 t/jour). Ces différents projets devront permettre une augmentation sensible de l’offre dans ces trois centres de débarquement (125 t/jour) pour faire face à 1’important.e demande.


Un meilleur approvisionnement en glace des mareyeurs et pêcheurs de la zone pourra être assuré. La proximité du marché dakarois qui offre des prix rémunérateurs pour les poissons nobles débarqués, explique la forte concentration à Hann de pirogues glacières originaires de Mbour, Rufisque et Saint-Louis, La réalisation du projet des ‘eunes pêcheurs (15 t/jour) et celui soumis au PAPEC pour financement i16 t/jour) contribuera sans doute à résoudre les problèmes d’approvisionnement en glace auxquels sont confrontées ces unités de pêche. Le marché de gros du poisson (Gueule Tapée) favorisait un approvisionnement régulier en glace pour les pirogues basées à Soumbédioune. Depuis le transfert de ce marché, l’avitaillement en glace se fait rincipalement au PAD, ce qui ne manque pas de poser certains prob èmes liés surtout aux difficultés d’accès au port.




Sales Representative / Senegal

Mr. Bakary

18 views

 Tamutom ICE MACHINES, All Rights Reserved.